1
Go to Top

Étude de cas : Me Jean-Yves Côté, Illico

J’utilise le Formulaire de procédure civile électronique depuis sa toute première version. Dès le départ, j’ai senti que cet outil était promis à un bel avenir et qu’il m’aiderait considérablement dans ma pratique quotidienne.

Je pratique comme avocat solo. L’utilisation du formulaire électronique me rassure : il me fournit un cadre procédural standardisé et répond à plusieurs de mes questions d’ordre pratique.

Pour un article du Code de procédure civile, non seulement le logiciel génère le modèle de procédure, il l’accompagne automatiquement des documents afférents : affidavit, avis de présentation, endos, etc. Lorsqu’on est pressé par le temps – ce qui arrive souvent en pratique privée! – il est sécurisant de pouvoir compter sur un outil qui fournit un cadre sûr à l’intérieur duquel rédiger, et qui agit comme un aide-mémoire pour ne rien oublier.

Au fil des améliorations apportées dans les différentes mises à jour, le Formulaire de procédure civile électronique s’est raffiné. Il est devenu un outil de plus en plus sophistiqué et mieux intégré au logiciel Juris Concept, que j’utilise pour la gestion de mon temps, de mes travaux en cours et de ma facturation.

L’intégration de ces deux produits est remarquable et permet au Formulaire de procédure civile électronique de donner son plein rendement. Ainsi, lorsque pour l’ouverture d’un dossier, je saisis avec minutie le nom de mon client, de la partie adverse et de son procureur ainsi que le numéro du greffe, ces données sont par la suite automatiquement fusionnées dans le formulaire de procédure civile. Du temps est épargné, et des risques d’erreurs humaines sont éliminés.

Je considère que le Formulaire de procédure civile électronique n’est pas une dépense, mais un investissement qui simplifie et rend plus agréable la vie du praticien.

Me Jean-Yves Côté, Illico